Click the link only if the player does not load in about 5 seconds.

WRCB LIVE

Chaque Dimanche allez vous detendre au Club Bazilique a City Limit Randolph ancien local de Copa Grande.Admission $10 .Pour info 617 504 1723.Merci

Ecoutez Radio Concorde now on Audio Now  213 9924329


Stupeur en Allemagne après les premiers éléments d’analyse du crash de l’A320

Après le premier choc causé par la catastrophe de l’A320 de Germanwings qui a causé la mort mardi de 150 personnes dont, finalement 75 Allemands, l’Allemagne en a subi un second, jeudi 26 mars, en apprenant les circonstances de celle-ci.

L’hypothèse, jugée légitime par le procureur de Marseille, d’un acte suicidaire du copilote, qui, seul dans la cabine de pilotage, a volontairement provoqué la chute de l’appareil, a apporté une « une nouvelle dimension, presque inconcevable » à cette tragédie, selon les mots d’Angela Merkel. La chancelière a en effet éprouvé le besoin de prononcer à nouveau une courte déclaration devant les caméras sur le sujet.

Lire aussi : Le copilote a actionné les commandes pour faire descendre l’avion

Elle était déjà intervenue mardi en direct de la chancellerie et, bien sûr, aux côtés de François Hollande et de Mariano Rajoy, sur les lieux du drame. Ce jeudi, elle n’avait rien de particulier à annoncer. Plus « Mutti » (mère de la nation) que jamais, Angela Merkel a simplement dit qu’elle « était touchée exactement comme la plupart des gens » et elle a tenu à « répéter » la « promesse » faite la veille : « Le gouvernement et l’administration vont faire tout ce qui est possible pour soutenir les enquêteurs. »

Cette nouvelle intervention s’explique très vraisemblablement par la pression médiatique. Depuis mercredi, la plupart des chaînes télévisées bouleversent leurs programmes et diffusent en continu des informations et des commentaires sur la catastrophe. Bien entendu, depuis jeudi midi, c’est la personnalité du copilote qui focalise l’attention. D’abord nommé comme il se doit en Allemagne par son prénom et la seule initiale de son nom, le copilote de Germanwings a très vite été explicitement identifié.

 

USA et Cuba pourraient rouvrir leur ambassade d'ici le 10 avril

REPRISE DES DISCUSSIONS ENTRE AMÉRICAINS ET CUBAINS À WASHINGTON

WASHINGTON (Reuters) - Les Etats-Unis et Cuba pourraient rouvrir leur ambassade respective avant le sommet régional de Panama qui se tiendra les 10 et 11 avril, a déclaré vendredi la secrétaire d'Etat adjointe Rebecca Jacobson.

"Je pense que nous pourrions y parvenir à temps pour le sommet des Amériques", a-t-elle déclaré à la presse.

  Home   Nouvelles d'Haiti   Nouvelles Inter.  Culture  Contact |  | Sports d'Haiti    Sport International   Programme

AudioNowRadio Concorde  617 298-1580

Sur les 192 partis et regroupements politiques inscrits au CEP la semaine dernière, 105 sont agréés définitivement. Les 87 autres ont jusqu’à vendredi pour compléter leur dossier ou régulariser leur situation.

L’attente a été longue et le CEP a entretenu un suspense à couper le souffle. Après plus de 24 heures de retard, l’institution électorale a finalement publié la liste des partis et regroupements politiques agréés à prendre part aux prochaines élections tard dans la nuit du mercredi 25 mars. Sur les 192 entités politiques inscrites aux bureaux des opérations électorales la semaine dernière, 105 sont habilités à participer aux compétitions électorales. Pour le moment, aucune organisation politique n’est encore écartée de la course électorale. Parmi les 87 entités politiques en attente d’être agréées ou écartées, aucune des organisations politiques traditionnelles n’y figure, à l’exception de MOCRENAH. Les nouvelles plateformes politiques qui ont défrayé la chronique ces derniers mois ou derniers jours ont décroché leur billet pour les prochaines élections. C’est le cas pour VERITE de l’ex-président René Préval, le MOPOD de Mirlande Manigat et Pitit Dessalines de l’ex-sénateur Moïse Jean-Charles. Avec cette publication en retard et non exhaustive de la liste des structures politiques agréées à prendre part aux élections, le CEP est le premier à ne pas respecter son propre calendrier électoral. Un faux pas dans l’application du document ? Le directeur exécutif de l’institution électorale ne le voit pas de cette façon. Pour Me Mosler Georges, le CEP a voulu bien faire son travail, question de ne pénaliser aucun parti avec un résultat hâtif. « S’agissant de la liste des partis politiques, le CEP travaille avec le ministère de la Justice afin de vérifier si tous les partis sont en règle », a-t-il dit intervenant mercredi matin sur Radio Magik 9. Il a souligné que le retard enregistré dans la publication de la liste des partis agréés ne va pas avoir de conséquences sur le reste du calendrier électoral. « On a la maîtrise totale du calendrier », a-t-il rassuré. Le technicien a rappelé que la loi sur les partis politiques, dès sa promulgation, avait accordé 60 jours aux organisations politiques pour confirmer leur existence. Passé ce délai, le parti est considéré comme inexistant et ne sera pas agréé par le CEP. Plusieurs partis se retrouvent dans cette situation. C’est en ce sens que le CEP a dû attendre du ministère de la Justice la liste des partis ayant respecté cette exigence avant de finaliser son travail d’enregistrement, a expliqué Me Mosler Georges. Plusieurs facteurs peuvent expliquer le non-agrément d’un parti politique. D’abord, l’article 103 du décret électoral définit l’ensemble des documents qu’un parti doit soumettre au moment de son inscription au CEP : un acte constitutif notarié du parti, ses statuts et ses objectifs, son acte de reconnaissance, une copie de l’emblème du parti sur support électronique, l’acte de reconnaissance de chacun des partis formant le groupement de partis politiques, la liste des partis et des organisations signataires de l’accord du groupement politique. Un dossier incomplet peut provoquer le non-agrément d’un parti, a souligné le directeur exécutif du CEP. Par ailleurs, Mosler Georges a souligné que les membres d’une forme plateforme politique ne pourront se présenter aux élections que sous la bannière de cette plateforme. Il a pris à titre d’exemple le MOPOD qui est composé de plusieurs partis, dont le RDNP, on ne retrouvera pas de candidats sous la bannière du RDNP. Après le processus d’inscription, les partis agréés peuvent décider de se regrouper en plateforme. Dans ce cas, il le fera savoir par écrit au CEP et les partis formant cette plateforme perdent automatiquement leur droit d’envoyer aux élections des candidats sous leur emblème. Mais, ils doivent le faire avant le processus de tirage au sort qui leur attribuera un numéro de campagne. Les partis politiques écartés ont droit à un recours administratif, selon Me Mosler Georges. « Nous ne voulons pénaliser aucun parti politique. Ils ont le droit de participer aux élections. Nous voulons juste faire respecter la loi… » Dans ce cas, il faut attendre jusqu’à samedi pour savoir quels sont les partis politiques écartés définitivement de la course électorale.

 


Condamnée à 5 ans 5 mois d’emprisonnement

Arrêtée en mai 2014, un jury fédéral avait délivré un verdict le mardi 16 décembre 2014 après le procès de deux semaines de Lucie Tondreau. Au cours de ce jugement, l'ancienne mairesse de North Miami, qui risquait d'écoper jusqu'à 30 ans de prison pour conspiration et transferts illégaux de fonds, a reçu mardi comme annoncé en décembre dernier sa sentence fixée à 5 ans 5 mois de détention, a rapporté le South Florida Business Journal dans son édition du mardi 24 mars 2015. D’origine haïtienne, Lucie Tondreau, ex-mairesse de North Miami, et plusieurs autres personnes ont été inculpées pour avoir détourné des prêts totalisant 11 millions de dollars américains pour acheter au travers de prête-noms, 20 propriétés dans le sud de la Floride en 2006. Les procureurs fédéraux ont affirmé que Mme Tondreau et un autre accusé (Karl Oreste) ont conspiré avant qu'elle ne devienne mairesse de recruter de faux acheteurs à travers un programme de radio desservant des auditeurs haïtiano-américains. Des documents officiels ont prouvé que Lucie Tondreau n’était pas à son premier scandale. En 2013, le bureau de Tondreau a été perquisitionné par la police dans le cadre d’une enquête liée à la fraude de vote par correspondance. Entre 2005 et 2008, Tondreau et ses partenaires, y compris son ex-fiancé Karl Oreste, ont conspiré pour extorquer jusqu’à 11 millions de dollars en prêts défectueux aux banques. Lorsque ces transactions immobilières se sont révélées frauduleuses, les victimes de Tondreau ont été ruinées financièrement et leurs historiques de crédit détruits. Les crimes dont Lucie Tondreau a été reconnue coupable ont eu lieu avant son entrée en fonction. Suspendue de ses fonctions en mars 2014 par le gouverneur Rick Scott, Lucie Tondreau a été remplacée par Joseph Smith. Elle est le deuxième maire à être reconnu coupable en 2014. L’ancien maire de Homestead, Steve Bateman, a été reconnu coupable de corruption en septembre 2014. Toutefois, les allégations indiquent que les activités frauduleuses de Lucie Tondreau remontent à décembre 2005 et s’étendent jusqu'à mai 2008.

 
Deux Grenadiers brillent en Europe

Deux Grenadiers, Hervé Bazile (France) et Nicolas Isimat-Mirin (Pays-Bas) ont fait trembler les filets. Emmanuel Sarki (Pologne), Réginald Goreux (Russie) et Jean Eudes Maurice (Chypre) ont été blessés le week-end écoulé . En revanche, Johnny Placide a occupé le banc des remplaçants, et d’autres n’ont tout simplement pas été retenus dans le groupe des 18. Vivez donc en prélude à la Gold Cup 2015 (7 au 26 juillet) les temps forts des activités de nos expatriés sur la planète du football. La saison régulière de la « Jupiler Pro League » touche à sa fin. Ainsi, pour le compte de la 30e et dernière journée, le Standard de Liège, devant 26,711 spectateurs, dispose avec la plus petite des marges du Racing Club Genk (1-0) suite à un but de De Sart (64’). L’international haïtien Jeff Louis a été titularisé avant de laisser sa place à Hamad (82’). Avec 53 points, les Rouches terminent 4e et sont logiquement qualifiés pour disputer les play-offs 1(traditionnel tournoi mettant aux prises les six premiers du classement pour mériter le titre suprême de la saison). Pour ces play-offs, les autorités ont divisé le grand total de points de chaque équipe par 2. En effet, c’est avec 27 points que le Rouches (4e) débuteront la compétition le 6 avril. Ils seront donc en déplacement face à F. C Bruges (1er) avec 31 unités. Les coéquipiers de Jeff Louis auront à disputer dix (10) rencontres.


23 mars 1923 – 23 mars 2015 : 92e anniversaire du Racing Club Haïtien. Sur la scène nationale, c’est la plus titrée et la plus populaire association sportive. Un monument, une référence. Le Vieux Lion jaune et bleu, l’une des grandes écuries du sport national, affiche un palmarès impressionnant : des trophées à la pelle en Coupe Pradel, plusieurs fois vainqueur de la Coupe d’Haïti, et surtout champion des champions de la CONCACAF des Clubs en 1963.


Résultats des autres matches

Samedi 7 mars

Violette AC vs PNH FC : 3-1

Dimanche 8 mars

Aigle Noir AC vs Racing Gonaïves : 2-0

AS Mirebalais vs FC Petit Goâve : 1-0

Baltimore SC vs Ouanaminthe FC 1-0

Voici le classement de la 2e journée :

1-Inter de Grand-Goave 6 pts; 2-AS Mirebalais : 4pts ;  3-Baltimore 4pts ;  4-Violette AC : 3pts ; 5- Aigle Noir : 3pts; 6-Don Bosco : 3pts ; 7-Ouanaminthe FC : 3pts; 8-PNH FC : 3pts (-1) 9- Tempête FC 3pts (-1) ;  10-America des Cayes 3pts ; 11-Racing FC : 3pts ; 12-US Lajeune :2pts ; 13-Roulado de la Gonâve : 1pt  ; 14- Cavaly AS : 1pt ; 15-Petit-Goave FC : 1pt ; 16-Racine

 

 
 

Radio Concorde  2013 • Privacy Policy Terms Of Use

All rights reserved